Mines et carrières

Entre le XVIIe et le milieu du XXe siècle, à Champorcher et dans la vallée de Champdepraz, surtout, des mines de fer et de cuivre ont été exploitées à plusieurs reprises.

C’est la mine de magnétite du Lac Gelé (2600 m) qui se trouve à la plus haute altitude: du XVIIe au XVIIIe siècle, le minerai que l’on en extrayait était transporté par des traîneaux jusqu’au four de Serva (1550 m, sentier n° 5b) sur une piste dallée que l’on peut encore partiellement suivre aujourd’hui (sentier 6). En suivant le sentier 4, l’on peut découvrir les vestiges d’un second four, au lieu-dit Pont de Perrot. A Champdepraz, en revanche, au lieu-dit Barma de Rova, l’on peut voir une ancienne carrière de pierre, où l’on fabriquait autrefois des pierres de meule (1900 m, sentier n° 6b).

Trois sites miniers de Champdepraz sont valorisés par le projet de GPS rando « Giroparchi » :

  • la mine du Lac Gelé est bien visible lorsqu’on parcourt le sentier n° 6 de Champdepraz (entrées des galeries et décharges des déchets de l’exploitation de la mine), aménagé sur de longs tronçons de manière à ce que puissent y passer des traîneaux pour le transport du minerai vers la vallée ;
  • le haut fourneau de Servaz, en ruine, conserve encore des détails de construction utiles pour en reconstruire les modalités de fonctionnement ;
  • la carrière de pierres pour meules de Barma de Rova est située à l’emplacement de deux galeries d’échantillonnage creusées vraisemblablement au XIXe siècle dans des prasinites grenatifères sur la partie inférieure des versants du Mont Avic ; quelques meules seulement ébauchées sont bien visibles sur la paroi rocheuse.

Toujours à Champdepraz, hors des limites de l’espace protégé on distingue aisément les vestiges de la mine de cuivre de Hérin (itinéraire n° 8) : en dehors des bâtiments, des entrées devenues impraticables et de la vaste décharge, il reste encore quelques pylônes du téléphérique qui reliait le point d’extraction (1700 m) à la laverie de Fabbrica (380 m) qui, reconvertie, abrite actuellement des activités commerciales.

La nécessité de disposer de grandes quantités de combustible pour la fusion des métaux et donc la production de charbon de bois a lourdement appauvri le patrimoine forestier de la vallée, où les coupes se sont multipliées dans les siècles derniers ; dans tous les bois du Val Chalamy on rencontre fréquemment des charbonnières, le long des sentiers 3, 5c et 7a.

Miniera Herin
Pini uncinati prostrati
Miniera